En club libertin avec mon époux...

13 Oct 2014

Depuis longtemps, je rêvais d'une partie coquine en club libertin. Mon époux et moi sommes mariés depuis douze ans, nous nous entendons bien, nous sommes parfois même très complices mais on ne peut pas lutter contre la routine du couple.
 

J'ai 36 ans et je m'appelle Joséphine, mon mari c'est Bernard. C'est un grand type châtain aux yeux verts, pas mal baraqué, comparé à moi qui suis une petite puce : 163 cm pour une cinquantaine de kilos, blonde miel cheveux courts, les yeux bleus. Malgré mon petit gabarit je n'ai rien à envier aux autres femmes car mon petit fessier ferme et musclé fait bander les mecs et ma bouche pulpeuse me vaut souvent des regards plein de sous-entendus. 
 

Bernard et moi parlions souvent de libertinage, de partouzes, histoire de bien s'exciter avant et pendant l'amour, sans jamais vraiment réaliser que nous étions fin prêts à passer le cap. Un jour, un couple d'amis nous a parlé discrètement d'un nouveau Club qui venait d'ouvrir ses portes en Suisse Romande, à une trentaine de kms de notre domicile. 
 

C'est donc assez timidement que nous avons pris quelques renseignements, projetant sans leur dire de nous y rendre. Après leur départ, nous avons immédiatement décidé que ce serait pour le week-end prochain. 
 

Je termine d'enfiler mes bas, ajuste les rubans de mon porte-jarretelles puis fais glisser sur mon corps de nymphette un fourreau violine ultra court. Bernard me conseille de porter mes bottes en cuir moulantes à talons aiguilles, j'accepte car je sais qu'il les adore. Un dernier coup d'œil dans le miroir de l'entrée et c'est parti !! C'est le grand soir et je suis certaine qu'avec pareille tenue je vais exciter plusieurs mecs. Bernard est superbe comme d'habitude, très classe dans son pantalon noir et son polo qui moule avantageusement ses nombreux muscles. 

Nous avions conservé la carte que nos amis nous ont donnée  le jour de leur visite. Le trajet se fait dans une grande effervescence pour nous deux. Bernard se gare. Nous sommes très excités d'avance et curieux aussi car c'est notre toute première fois. A l'intérieur c'est assez bien agencé : ambiance feutrée, larges fauteuils confortables, alcôves particulières, et l'ouverture sur de nombreuses pièces garnies de larges lits.
 

Nous sommes subjugués par tout ce qui nous entoure, en particulier, certains spectacles érotiques forts troublants. Au début nous observons juste car peu habitués à tant de libertinages, un peu comme le feraient des voyeurs...
 

Le "glory hole" dont j'avais déjà entendu parlé mais jamais vu me trouble, l'atmosphère y étant très hard : des trous ont été aménagé dans une cloison pour permettre aux hommes d'y insérer anonymement leurs verges tandis que derrière, des bouches inconnues et gourmandes pratiquent de sensuelles fellations.
 

Plus loin, deux femmes se lèchent amoureusement, autour d'elles plusieurs hommes se masturbent hypnotisés par ce superbe duo de charme.

Très vite nous sommes abordés par un couple de quadra, la femme, brune typée est chaude comme la braise et ne quitte pas du regard mon mari pendant que le sien me convoite des yeux. Nous nous laissons faire quand ils nous proposent d'aller nous mettre à l'aise, suivis de près par deux mecs mignons qui semblent vouloir se joindre à nous. 
 

 Je suis trempée en regardant la brune enfiler sans difficulté la grosse queue de mon époux dans sa bouche pendant que les deux mecs la déshabillent en lui caressant ouvertement la  chatte qu'elle semble offrir sans aucune pudeur. Soudain je sens le souffle chaud d'un inconnu sur ma nuque puis sa bouche viens lécher l'intérieur de mon cou. Je ferme les yeux pendant qu'il colle son corps contre le mien, j'ignore qui il est mais cela n'a plus grande importance car il opère tout en sensualité, et c'est très agréable. 
 

Je le suis dans une pièce voisine et quand il s'agenouille et soulève ma jupe écartant délicatement mon string pour y fourrer sa bouche, des frissons de bien être parcourent mon corps. Je me sens belle, désirable, totalement femme. Mes doux gémissements alertent un autre homme qui vient se greffer à nous deux. Une forte excitation s'empare de mon corps presque nu exposé à tant de regards, et je tends vers lui mes seins le laissant les pétrir longuement tout en suçant les bouts transformés de désir. 
 

Les préservatifs circulent à vitesse grand V, et après avoir jouis copieusement, je me laisse pénétrer activement par trois hommes différents qui se succèdent l'un après l'autre dans ma chatte outrageusement dilatée pour l'occasion et pour mon plus grand bonheur.  D'autres doigts me pelotent, s'introduisent dans mon vagin, je sens des mains sur mes fesses et je me laisse aller en réalisant enfin mon fantasme. A un moment donné, je  lève les yeux et reconnait mon mari qui se rapproche de mon visage, et qui pendant que je prends mon pieds se met à éjaculer sur mon visage épanoui de bonheur.

Nous sommes rentrés au petit matin, ivres de caresses et totalement satisfaits, ce qui depuis longtemps ne nous été pas arrivé…

 

 

 

Please reload

Histoires récentes
Please reload

© 2014 ParadisDuQ.ch | Disclaimer | Genève | Vaud | Fribourg | Neuchâtel | Valais | Jura